En cours

Les 3 petits cochons... à la menthe - spectacle bilingue franco-anglais

C’est un jour si particulier. Jean-Pierre et Élisabeth vont fêter leur anniversaire de mariage.
Leurs différences culturelles viennent pimenter le repas qui tourne rapidement au règlement de compte linguistique pittoresque et extravagant. De la sauce à la menthe aux cuisses de grenouilles, les préjugés français et les petites manies britanniques s’accrochent et dérapent. Cette "douce soirée" sera très vite perturbée par l’arrivée de leur fils qui n’arrive pas à dormir. De subterfuges en stratagèmes, ils tenterons de trouver toutes les solutions pour que celui-ci retourne se coucher.
 
Les trois petits cochons à la menthe est avant tout une aventure culturelle novatrice. 
Pendant près de 45 minutes, l'oreille du spectateur vogue de l'anglais au français. On suit l'histoire sans effort, emporté par l'humour du trio d'acteurs et par le suspens de cette histoire à rebondissements. Loin d'une leçon de langues étrangères, c'est un vrai moment de plaisir.
 

Théâtre au Versailles du Cheval

Les comédiens accueillent enfants et familles à leur arrivée au haras. Entre visite historique, intrigues et légendes, chacun sera acteur et en apprendra un peu plus sur le passé du haras, mais aussi sur l'art de l'écriture et du théâtre.
Entre épisodes théâtralisés, ateliers d'écriture et de théâtre, les enfants rencontrent au cours de la journée, des personnages issus d'époques différentes, à la fois rééls et fantastiques, de Louis XIV à Napoléon III...
 

Peste ! Mais comment ça s’attrape ?

Les comédiens accompagnent enfants et familles à la découverte d'un pan important de l'histoire de l'île Tatihou, l'utilisation de l'île comme zone de quarantaine pour équipages des navires où la peste était déclarée.
Entre épisodes théâtralisés et activités à caractère pédagogique, les enfants rencontrent, au cours de leur visite de l'île, des personnages historiques, tels que Yersin, médecin sur l'île ou encore Pasteur...

 

 

16 avril 1917. L'attaque est à 8 heures du matin. Il n'y a plus d'étoiles.

"De notre tranchée une voix rude nous lança cette menace terrible : "Si la section n'avance pas, on va lui tirer dessus." Terrifiés, nous fîmes comme des vers de terre quelques rampements de plus. Tous ceux qui quittèrent le talus furent aussitôt foudroyés, criblés de balles."
 
Lecture-spectacle tout-public, en souvenir de la Guerre de 1914-1918.
La guerre de 1914-1918 racontée par un travail théâtral évoquant l’état d’esprit des hommes durant ces quatre années de guerre à partir de documents d’époque, de courriers des soldats, de textes d’archives et littéraires.
Pendant une heure, les comédiens du Papillon Noir emmenent le public dans le quotidien de ces hommes prisonniers des tranchées et d’une guerre absurde. Le ravitaillement, les assauts, la boue, le froid et la peur, la camaraderie et la violence, l’arrivée du courrier vécus des deux côtés du front…
Une restitution qui ravive une période difficile de l’histoire.