C’est un jour si particulier. Jean-Pierre et Élisabeth vont fêter leur anniversaire de mariage.
Leurs différences culturelles viennent pimenter le repas qui tourne rapidement au règlement de compte linguistique pittoresque et extravagant. De la sauce à la menthe aux cuisses de grenouilles, les préjugés français et les petites manies britanniques s’accrochent et dérapent. 

Cette "douce soirée" sera très vite perturbée par l’arrivée de leur fils qui n’arrive pas à dormir. De subterfuges en stratagèmes, ils tenterons de trouver toutes les solutions pour que celui-ci retourne se coucher.

Les trois petits cochons à la menthe est avant tout une aventure culturelle novatrice. Pendant près de 45 minutes, l'oreille du spectateur vogue de l'anglais au français. On suit l'histoire sans effort, emporté par l'humour du trio d'acteurs et par le suspens de cette histoire à rebondissements. Loin d'une leçon de langues étrangères, c'est un vrai moment de plaisir.